Cinéma sur place | Festival de Lanaudière
Acheter
vos billets
Faire
un don

Le 7e art sous les étoiles !

Cinéma plein air gratuit
Pour en avoir plein les yeux et les oreilles, profitez gratuitement de notre programmation cinéma plein air tout au long du festival.

Confortablement assis sous le toit ou profitant de la pelouse, les spectateurs sont invités gratuitement, les mardis soirs de la saison à 20 h, à venir visionner des productions cinématographiques qui s’adressent aux petits et aux grands et où la musique est au coeur de l’action. Le site est ouvert dès 18 h pour tous ceux et celles qui désirent pique-niquer sur la pelouse avant le visionnement. Des boissons et des grignotines sont également disponibles au bistro.

Le retour de Mary Poppins

Mardi 9 juillet à 20 h

Le retour de Mary Poppins

Comédie musicale de Rob Marshall avec Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda et Ben Whishaw. (Voir la bande annonce)

Sur le point de perdre la maison familiale aux mains de son patron banquier, Michael Banks, père londonien veuf depuis peu, reçoit l’aide inespérée de Mary Poppins, son ancienne gouvernante. Dotée de pouvoirs magiques, cette dame distinguée et doucement autoritaire redonne la joie de vivre aux enfants endeuillés et trop sérieux de son protégé, en leur faisant explorer des univers fantaisistes et colorés. Par ailleurs, la très efficace nounou favorise les amours naissantes de Jane, la soeur de Michael, avec Jack, jovial allumeur de réverbères.

Voir de détails

Mardi 16 juillet à 20 h

Bohemian Rhapsody

Drame biographique de Bryan Singer avec Rami Malek, Lucy Boynton et Gwilym Lee. (Voir la bande annonce)

Dans les années 1970-1980, Freddie Mercury connaît la gloire sur scène et sur disque, au sein du groupe rock anglais Queen. À la ville, les frasques de ce flamboyant chanteur et auteur-compositeur, né Farrock Bulsara à Zanzibar de parents parsis, contribuent à forger sa légende. Découvrant qu’il préfère les hommes, sa fiancée Mary Austin rompt leurs fiançailles. Amoureux de la star, son assistant personnel Paul Prenter fait le vide autour de lui et provoque sa rupture avec les autres membres du groupe: le guitariste Brian May, le batteur Roger Taylor et le bassiste John Deacon. En 1985, alors qu’il prépare en Allemagne deux albums solo, Freddie apprend que Queen a été sollicité pour participer au concert-bénéfice Live Aid. Après avoir congédié Prenter, le chanteur rentre à Londres où il obtient le pardon de ses confrères. Se serrant les coudes après avoir appris que Freddie est porteur du virus du sida, les musiciens de Queen offrent, lors de Live-Aid, une prestation qui passera à l’histoire.

Voir de détails

Bohemian Rhapsody
Casse-Noisette et les quatre royaumes

Mardi 23 juillet à 20 h

Casse-Noisette et les quatre royaumes

Récit héroïque de Lasse Hallstrom et Joe Johnston, très librement inspiré du conte d’Hoffman et du ballet de Tchaïkovsky. Avec Mackenzie Foy, Jayden Fowora-Knight et Keira Knightley. (Voir la bande annonce)

La veille de Noël, une adolescente intrépide et ingénieuse vit une aventure périlleuse dans un royaume de jouets vivants où se cache la souris qui lui a volé une précieuse clé, capable d’ouvrir le mystérieux cadeau que lui a légué sa défunte mère.

Voir de détails

Dimanche 28 juillet à 17 h - Présentation spéciale

Ensemble

Long métrage documentaire de Jean-Nicolas Orhon qui a filmé durant un an les coulisses de l’Orchestre Métropolitain de Montréal (Voir la bande annonce)

À l’automne 2017, l’Orchestre Métropolitain de Montréal entame sa première tournée internationale dans les plus prestigieuses salles d’Europe. Cette série de concerts se veut le couronnement et le paroxysme de la relation riche qui unit les musiciens et leur chef, Yannick Nézet-Séguin. Sur quatre saisons, la caméra de Jean-Nicolas Orhon suit la préparation de cette aventure et s’immisce délicatement dans le quotidien de l’orchestre.

Voir de détails

Ensemble
La Bolduc

Mardi 30 juillet à 20 h

La Bolduc

Drame biographique de François Bouvier avec Debbie Lynch-White, Émile Proulx-Cloutier et Rose-Marie Perreault. (Voir la bande annonce)

À 20 ans, Mary Travers épouse Édouard Bolduc, un « bon catholique » avec qui elle fonde une famille dans un quartier populaire de Montréal. Aux grossesses difficiles, aux décès prématurés de six de ses enfants, s’ajoute bientôt la difficulté de survivre à la Crise. Fière mais soumise, la ronde Gaspésienne répugne à l’idée de contrarier son mari en allant travailler. Mais la mise à pied de ce dernier la force à écouter sa bonne amie Juliette qui l’entraîne au Théâtre National, en mal d’un violoniste. Mary, musicienne autodidacte, s’impose rapidement et s’enhardit en poussant une chanson de son cru qui tombe dans l’oreille d’un influent imprésario. Ce qui s’annonçait d’abord comme une parenthèse devient, son succès sur disque et radiophonique aidant, une lucrative affaire familiale. À peine sortie de sa cuisine, Mary devient la passionaria de la condition ouvrière et s’en va turluter ses compositions, mélange irrésistible des folklores irlandais et canadiens-français, dans les villes et villages du Québec.

Voir de détails